Yvelise Ballu Photographie

Photographe amateur

Yvelise Ballu Photographie

Photographe amateur

Le principe développé sur ce site.

Ma page d'accueil vous livre les différents thèmes, dont vous n'avez pas encore toute l'exhaustivité, que je souhaite aborder sur mon site pour partager les photos qui les illustrent. Avec les raisons qui m'ont poussées à créer ce site, je propose un album photos plus complet qui reprend les thèmes de ma page d'accueil avec bien sûr, plus de photos à regarder et à aimer ou à laisser indifférent ou conduire encore à émettre une critique positive, il va de soi. Vous avez la possibilité, et je vous encourage à le faire, en bas de la page, de laisser votre commentaire, aide précieuse pour améliorer mes choix et mes prises de vue et de fait, ce site dans le but de partager des photos et procurer du plaisir. 

Architecture : Pourquoi l'architecture ?

Châteaux, abbayes, églises et autres édifices patrimoniaux sont chargés d'histoire et m'attirent pour découvrir à la fois leur époque de construction et leurs différentes évolutions à travers les siècles. 

A chaque visite d'un nouvel édifice, la magie opére et m'invite à imaginer la vie à  ces époques, que je suppose fastes, afin de m'enrichir en nourrissant le plaisir de la découverte et de l'imaginaire. 

Chateaux en Deux- Sèvres

Donjon transformé en musée, au pied de la Sèvre Niortaise à Niort. en traversant cette place et en me retournant, ce magnifique donjon m'a charmé, au point de l'immortaliser.

Château de Saint Mesmin, Logis seigneurial des XIV et XVè siècles situé en nord Deux-Sèvres, limite de la Vendée. Sous un soleil de plomb, retrouver la fraîcheur en même temps que la beauté de ce château massif et imposant mais magnifique.

Château du Déffend date du XIXè siècle, érigé au pied de la Sèvre nantaise à Montravers dans les Deux-Sèvres. Discret et éloigné des voies de circulation, il arbore une belle vue sur la vallée.

Châteaux du Val de Loire

Château de Chenonceau (château des Dames) - L'un des plus majestueux des châteaux de la Loire, très prisé par Diane de Poitiers et Catherine de Médicis. Chacune a son jardin.

Château de la Loire : Azay le rideau - XVIè - Il est une icône du nouvel art de bâtir en Val de Loire.

Château d'Ussé (château de la Belle au Bois dormant) modèle d'architecture renaissance, deviendra une demeure raffinée au XVIIè siècle. Majestueux, il domine la vallée et trône au milieu du village.

Château de la Loire : L'Islette enserré dans les bras de l'Indre est de l'époque renaissance - Il a abrité les amours de Camille Claudel et Auguste Rodin. Aujourd'hui, domaine privé ouvert au public, il montre comment allier histoire et modernisme dans un raffinement rare.

Château de Langeais dont l'architecture reflète les changements à l'aube des XVè et XVIè siècle. Pour adoucir le charme austère du lieu, un spectacle de rapace en vol est proposé aux visiteurs ainsi que des saynètes où le public devient acteur. Agréable !

Château du Rivau à Léméré, réaménagée au XV è et XVIè siècle. Domaine privé ouvert au public avec de grands jardins dont la particularité offre des fleurs et plantes aux floraisons décalées pour charmer et donner envie de revenir.

Châteaux des autres départements français

Château de Fléchères à Fareins dans l'Ain, du XVIIè siècle, situé dans les Dombes. Les propriétaires, férus d'histoire de l'art, redonnent à ce chateau, ses lettres de noblesse, après avoir échappé à la destruction par un promoteur immobilier pour construire des ensembles immobiliers dans le vaste parc. Il reste encore à réhabiliter le dernier étage. La durée des travaux prévue s'étend sur 4 ans.

Château de Billy datant du XIIIè siècle situé dans l'Allier, commune de Billy. Juché sur un promontoire, il domine une partie du village.

Château de Vilmonteix, archétype de la fin du moyen âge, date du XVè siècle. Domaine privé ouvert au public aux beaux jours, il est situé dans la Creuse.

Château de Pouzauges, forteresse médiévale, situé en Vendée. Devenu site de promenade, il domine la ville.

Château de Beynac, dont la partie la plus ancienne date du XIIè siècle, surplombe la Dordogne telle une sentinelle. Son histoire est riche de près de 9 siècles. En 1962, Lucien GROSSO l'achète et le restaure jusqu'à sa mort en 2008, à l'âge de 98 ans. Son épouse continuera la restauration jusqu'en 2016, date de son décès. Sans enfant, le couple lègue le chateau en 1999 à Albéric de Montgolfier, passionné de patrimoine pour poursuivre leur oeuvre. Plusieurs films ont été tournés dans ce chateau , la fille de d'Artagnan de Bertrand Tavernier, Jeanne d'Arc de Luc Besson entre autre.

Château de Hautefort en Dordogne, forteresse médiévale puis demeure de plaisance au XVIIe siècle. Ce chateau est reconnu pour sa collection de mobilier et ses jardins.

Eglises, abbatiales, abbayes et autres édifices religieux : Pourquoi les édifices cultuels ou à caractère religieux ?

La richesse des détails architecturaux, représentation biblique ou de l'imaginaire humain, la majestuosité des édifices qui ont traversé les siècles en ayant à faire face à la folie des hommes témoignent à la fois la force et la beauté ainsi que la manifestation de la croyance et la gloire de Dieu dans le collectif humain. Leur stature imposante et grandiose restent souvent mystérieuse ou en tous cas interroge sur les moyens mis en oeuvre pour édifier un patrimoine d'une telle envergure. 

Eglise Saint Hilaire à Melle dans les Deux-Sèvres construite au XIIe siècle. Elle s'appuyait sur le prieuré des moines bénédictins. L'édifice a subi une importante restauration au XIXe siècle qui a affecté le clocher, le mur sud de la nef et les parties hautes de la façade occidentale. À l'intérieur, les chapiteaux du chœur ont été refaits. L'église est construite selon un plan en croix latine.

Détail architectural de l'église Saint-Hilaire à Melle - Deux-Sèvres

Porte nord de l'église Saint Hilaire à Melle dans les Deux-Sèvres. Il est dominé par un cavalier (restitué en 1872). Le portail nord est orné de sculptures très érodées. Les Vertus et les Vices, des signes du Zodiaque, les travaux des mois, une femme aux seins dévorés par des monstres (symbole de la luxure) y sont représentés.

Elément architectural sur la façade occidentale de l'église Saint Hilaire à Melle - Deux-Sèvres

Sculpture ornementale sur l'un des piliers de la porte nord de l'église Saint Hilaire à Melle - Deux-Sèvres

Petite porte discrète à l'église Saint Hilaire à Melle dans les Deux-Sèvres

Macrophotographie : Pourquoi la macrophotographie ?

De l'infiniment grand à l'infiniment petit, c'est réaliser un grand écart intellectuel ! C'est aussi se pencher sur toutes les fleurs, les insectes et autres petits peuples qui fourmillent autour de nous, les découvrir et les observer, les respecter et s'émerveiller. Alors pourquoi ne pas en profiter pour les photographier dans leur intimité quotidienne au risque d'être voyeur, pour connaître leur diversité, leur couleur, leur anatomie, leur mode de vie, leur travail souvent difficile pour survivre dans ce petit monde souvent inhospitalier pour eux !

Caloptérix vierge, libellule posée avec légéreté sur une brindille semble se maintenir en équilibre avec délicatesse enouvrant ses ailes bleues irisées.

Pimpla, très graphique et contorsioniste pour butiner sur une fleur en recherche d'oxygène.

Syrphe : Les mouches peuvent voler et nous pas, pourquoi ? simplement, elles ont une foi parfaite, car c'est bien connu, "avoir la foi, c'est avoir des ailes".

Ephémère que les pêcheurs nomment "mouche de Mai" très appréciée des truites

Chrysopa, insecte prédateur, qui a pour proies les acariens et les cochenilles, les psylles et les pucerons, les trips et les oeufs de lepidoptères et d'aleurodes.sur les arbres fruitiers et la vigne en autre.

Abeille, butineuse sur une facellie. La couleur et la douceur de l'ensemble m'ont donné envie de figer l'instant.

Mante religieuse brune s'est hissée enhaut d'une feuille de capucine.

Agrion jouvencelle en pause sur une feuille imperturbable pour laisser le loisir à l'insecte de faire halte dans le calme.

Calopterix vierge femelle. Les ailes ouvertes et la couleur mordoréede l'insecte figent le regard.

Photos animalières : Pourquoi la photographie animalière ?

Elle oblige à de longues périodes d'observation et d'identification, de repérage des passages et à la patience. Elle permet d'approfondir les connaissances des espèces et de leur habitat, de leurs comportements alimentaires et de reproduction et surtout de s'enrichir et de respecter la nature qui nous offre tant de belles choses. La photogaphie animalière se hiérarchise comme un mode photographique complexe et exigeant qui nécessite de l'attention et la rapidité de déclenchement avec en amont des réglages précis de l'appareil photo. Le moindre bruit de déclenchement fera fuir l'animal. Et puis, revenir à la maison avec un cliché unique procure du plaisir que je trouve généreux de partager.

Sanglier à Etusson dans les Deux-Sèvres. Même pas peur !!!!

Lièvre à Soudan : repos bien mérité parès une journée caniculaire.

Faisan commun à l'allure fière se déplace avec grâce.

Cerf en forêt d'Autun dans les Deux-Sèvres. Animal majestueux et impressionnant.

Chevreuil mâle au lieu-dit Chanais situé en lisière des Bois de Soudan dans les Deux-Sèvres, un soir d'été.

Faon à Breuil Maireau dans les Bois de Soudan dans les Deux-Sèvres. Il a traversé, s'est arrêté et m'a regardé un long moment avant de repartir tranquillement pour manger. Petit curieux !

Les oiseaux : Pourquoi les oiseaux ?

La diversité des espèces, leurs couleurs, leurs tailles et leur mode de vie représentent encore une mine inépuisable pour le photographe qu'il soit professionnel ou amateur. L'exercice s'avère difficile, en raison de leur rapidité d'envol et de vol, de leur nervosité dans le mouvement continu....Mais c'est excellent comme apprentissage pour maîtriser la priorité vitesse et la technique ad hoc. Il en faudra beaucoup de déclenchements pour obtenir l'image qui correspond à celle imaginée et souhaitée. J'aime observer les oiseaux à la mangeoire où je peux assister à des positions parfois amusantes, à des batailles en rang ou encore à une cohabitation silencieuse et fraternelle malgré leurs différences. Aurions-nous à apprendre des oiseaux ?

Verdier d'Europe à la mangeoire. Il aime bien être seul et ne pas être dérangé par ses congénères ou une autre espèce d'oiseau. Pas bon caractère !!!

La preuve, bataille de verdiers d'europe à la mangeoire... fait pas bon s'approcher !!!

Bruant des Roseaux. Il attend patiemment sur sa branche !